Simon Lambert-Lemay fait face à plusieurs poursuivants

Vendredi 7 août 2015 LACHINE – «La neuvième étape pourrait bien être cruciale et plus importante encore que la grande finale pour le championnat Pro-élite 2015. Simon Lambert-Lemay a plusieurs poursuivants à ses trousses. Et ils ne sont que deux chez Powerwatts pour résister aux assauts des autres équipes qui sont complètes.»

Le président fondateur Joseph «Tino» Rossi exultait lors de la huitième étape en voyant la qualité du spectacle offert par les athlètes aux Mardis cyclistes de Lachine. Et par cette foule dense, nombreuse. Ils étaient plusieurs milliers à s’être déplacés au parc LaSalle.

Et Rossi s’emballe encore en pensant à la neuvième étape qui sera disputée mardi prochain.

«Si Jason Lowndes (Garneau-Québecor) vient chercher une troisième victoire cette saison et plus de 100 points, ça va commencer à chauffer pour Lambert-Lemay qui veut être couronné champion pour une troisième année consécutive.»

Une récolte de plus de 100 points est loin d’être utopique pour l’Australien puisqu’il en a accumulé 135 lors de la seule dernière épreuve. Le classement se lit donc comme suit : Lambert-Lemay compte 582 points, contre 465 pour Lowndes et 454 pour Pier-André Côté (Promutuel/VMBL/Alco TMI). Hendrik Pineda (Transports Lacombe/Devinci) suit à 419.

«J’ai remporté trois sprints lors de la huitième étape. C’est ma force. J’aime m’impliquer dans ces situations-là, a dit Lowndes.

Le président fondateur ajoute que «Simon est un fin stratège, mais il se contente d’observer les plus proches rivaux au classement. Il n’a pas remporté une seule victoire cette saison. On verra mardi prochain si d’autres loups ont plus faim que lui.»

Philip Marceau élogieux envers les Mardis

Philip Marceau du Groupe sportif CT est 37e au classement cumulatif. Il peut difficilement aspirer à la victoire, mais il est sur la ligne de départ chaque semaine. Et il raffole des Mardis.

«J’aime le niveau de compétition élevé. Ça me rappelle quand je jouais au hockey, que nous avions droit à la mise en échec, qu’on se démenait beaucoup», explique le jeune homme de 26 ans qui gagne sa vie comme spécialiste du positionnement chez CT (Cycle Technique) et qui a grandi à Pointe-Claire.

«Avec l’intensité qui est déployée dans ces courses à Lachine, un minimum d’expérience est requis afin de ne pas brûler ses énergies dans chaque virage. C’est un critérium, on roule dans un quadrilatère, il ne faut pas l’oublier.»

Marceau ajoute que «lorsque les grosses équipes sont là, il est difficile de se faufiler en avant du peloton parce que tous les coureurs sont plus fébriles, plus concentrés, plus nerveux pour protéger leur place.»

Marceau termine en affichant son admiration «pour ceux qui sont des prétendants à la victoire, ceux qui sont porteurs de maillots durement gagnés et… tous mes coéquipiers! On espère voir un jour l’un de nous remporter une étape aux Mardis cyclistes de Lachine.»

IMG_6551-2

Photo Marie Ledoux

Jason Lowndes signe sa deuxième victoire

IMG_6551-2

Le mardi le 4 août 2015 – L’Australien Jason Lowndes, de Garneau-Québecor, a remporté au sprint la huitième étape des Mardis cyclistes de Lachine après avoir pris la tête dans le tout dernier virage.

Lowndes a été suivi par Elliott Doyle (Silber Pro Cycling). Emmanuel Gagné (Airgas-Safeway Cycling Te) est monté sur la troisième marche du podium.

«Quelle course! a mentionné celui qui remportait une deuxième course à Lachine en 2015. Il y avait une folle ambiance et des milliers de spectateurs tout autour du parcours.»

«Notre but était de travailler pour Simon-Pierre (Gauthier), a-t-il ajouté, mais il n’était pas dans sa meilleure forme, alors j’ai pris charge des sprints. C’est toujours agréable de remporter des courses. Je suis heureux.»

Doyle, pour sa part, n’était pas très heureux.

«Terminer deuxième, c’est bien, sauf quand on pense qu’on avait vraiment une excellente opportunité de l’emporter. Nous avons été coupés dans le dernier virage et Jason qui pédalait dans ma roue en a profité pour passer devant.»

«Il reste que c’était une soirée incroyable, a ajouté le résident d’Alma au Lac St-Jean. La foule était dense, c’était inspirant. On voulait tous  en mettre plein la vue à ces milliers de personnes. Lachine, c’est toujours unique.»

Troisième et plutôt méconnu, Emmanuel Gagné avait de quoi se réjouir puisqu’il a eu un agenda très chargé ces derniers temps avec des épreuves majeures disputées en Oregon, à Boston et dans les Catskills, dans l’État de New York.

«C’était très rapide, agressif. Plusieurs équipes étaient semi-complètes, alors plusieurs joueurs ont tenté de monter devant. Mais, les favoris trouvent toujours le moyen de se maintenir aux postes de commande.»

Plus tôt dans la journée, Simon Lambert-Lemay (Powerwatts), avait écrit : «Je suis prêt pour la guerre et je vais amasser le plus de points possibles contre mes adversaires qui sont près de moi au classement général.»

Au cumulatif, Simon Lambert-Lemay conserve le maillot jaune de meneur malgré sa sixième place dans cette huitième étape. Mieux, il accentue davantage encore son avance au général où il est suivi de Jason Lowndes qui prend possession du maillot rouge Specialized/Quilicot (deuxième au classement cumulatif). Pier-André Côté est troisième au général et enfile donc le maillot vert Mouvement Desjardins.

Catherine Dessureault, de l’équipe SAS Mazda Macogep Specialized, a participé à l’épreuve parmi les hommes pour une quatrième fois en 2015.

«Avec les gars, la moindre nonchalance dans notre positionnement au sein du peloton nous pénalise, a-t-elle expliqué. Je dois être attentive à chaque seconde pour conserver ma place et demeurer au bon endroit. Ce soir avec les rafales, quand on tournait face au vent, on avait l’impression qu’un parachute s’ouvrait. C’était très difficile.»

Dans les autres épreuves de la soirée, Griffin Schwartz a triomphé chez les cadets, Kirsti Lay (SAS-Mazda-Macogep/Spec) en a fait autant à la Coupe féminine tandis que chez les  Minimes, Camille Primeau (Espoir Laval-Primeau Vélo) et Félix Dalpé (CCB-Ultime vélo) ont connu la victoire.

Deuxième chez les Cadets, Gabriel Drapeau-Zgoralski, un athlète diabétique, a lui aussi été impressionné par l’ambiance.

«Je suis parti en échappée trois ou quatre fois pour mériter des points aux sprints et tout le monde criait, m’encourageait. C’est une expérience que je n’oublierai pas.»

«C’est fou le monde qu’il y a ici. C’est extraordinaire. On se croirait aux Jeux olympiques», s’est emballé le président fondateur Joseph «Tino» Rossi, très fier. Il était  heureux de lancer au micro que «c’était une soirée parfaite».

Il ne reste plus qu’une seule étape avant la grande finale. La neuvième épreuve aura lieu mardi prochain, le 11 août, toujours au parc LaSalle de Lachine.

Sarah Benoit-Labelle, Les Mardis cyclistes

IMG_6623-3

Rien n’est assuré pour Simon Lambert-Lemay

Mardis cyclistes 3e etape 23 juin 2015wIMG_4248

Le dimanche 2 août 2015 LACHINE – Simon Lambert-Lemay, qui possède 101 points d’avance au classement général, tentera de résister à ses rivaux lors de la huitième étape des Mardis cyclistes de Lachine afin de conserver son maillot jaune de leader.

Avec seulement trois épreuves à disputer, Pier-André Côté (Promutuel/VMBL/Alco TMI) et Simon-Pierre Gauthier (Garneau-Québecor), savent qu’ils doivent tout donner pour rejoindre Lambert Lemay.

Côté, même s’il est tout jeune encore, a mérité trois médailles aux derniers championnats canadiens. Deuxième au cumulatif, il reconnaît que tous les espoirs sont permis.

Gauthier, lui, est un vétéran aguerri et bien entouré. Lambert-Lemay en est tout à fait conscient.

Dans les autres catégories, là où la lutte est la plus corsée, c’est à la Coupe féminine. Marie-Soleil Blais n’a que deux maigres points d’avance sur Rebecca Beaumont.

Les partenaires, de précieux alliés de la jeunesse

Très heureux du nombre d’athlètes inscrits la semaine dernière encore, le président fondateur Tino Rossi se montre reconnaissant envers ceux-ci certes, mais aussi à l’égard des partenaires, ces entreprises qui s’avèrent être des mécènes pour la jeunesse sportive.

Parmi ces alliés, il y a Desjardins.

«En tant que leader coopératif au Canada, Desjardins est heureux de contribuer au succès et à la pérennité de l’une des plus prestigieuses compétitions cyclistes au pays», explique Andrée Lafortune, présidente du conseil régional des caisses Desjardins de l’Ouest de Montréal.

«Par son engagement, Desjardins souhaite encourager la relève et l’élite sportives, mais aussi promouvoir la santé et les saines habitudes de vie», dit Stéphane Lavoie, directeur général de la Caisse Desjardins de Lachine.

«Les Mardis Cyclistes sont rassembleurs, note pour sa part Michel Gaudette, président et chef de la direction de LaSalle Autogroupe. Ils ont acquis au fil des ans, une renommée internationale. Des gens de tout âge se déplacent pour assister aux compétitions et passer du bon temps en famille.»

L’implication de LaSalle Autogroupe ne passe pas inaperçue puisqu’une rutilante Fiat 500L roule devant le peloton à chacune des compétitions jusqu’à la finale du 18 août.

Le président de Samson Groupe Conseil inc.,Jean Samson, s’associe de son côté au maillot de l’athlète le plus combatif.

«Ce maillot reflète bien les valeurs de notre organisation. Et, de plus, nous partageons les mêmes valeurs que celles prônées par les Mardis cyclistes, soit la santé et la pratique des activités physiques dans son mode de vie.»

Jean Samson ajoute : notre appui va bien au-delà de l’aspect financier. Il se veut aussi une source de motivation auprès des jeunes athlètes afin d’exceller sur la scène nationale et internationale.»

Claude Dauphin, fidèle supporteur

Depuis toujours un fidèle partisan de l’organisation, Claude Dauphin, maire de l’Arrondissement Lachine, se réjouit de l’arrivée cette année parmi les partenaires du Canadien National (CN) et d’Assurances Vézina.

«Et je dois remercier aussi tous les services de l’Arrondissement ainsi que le SPVM et le SSIM de leur collaboration», a-t-il indiqué.

Shaw Direct fait partie du groupe d’entreprises soucieuses de s’impliquer auprès des Mardis cyclistes.

«La qualité des compétiteurs et l’atmosphère unique des Mardis en font l’un des événements incontournables du calendrier sportif, non seulement au Québec, mais même au Canada», précise Joe Lumia, Directeur du territoire Sud-du-Québec de Shaw Direct.

Vézina Assurances, Bicycles Quilicot, Bijouterie Jean-Guy Aubry, Lacasse Sports et Specialized constituent aussi des partenaires de premier plan.

Cette 38e édition des Mardis cyclistes de Lachine se poursuit jusqu’au 18 août. Les épreuves se déroulent dans le quadrilatère du parc LaSalle. Et ce spectacle est tout à fait gratuit! (Photos Marie Ledoux)

Un doublé pour l’équipe Garneau Québecor

IMG_6167
Le mardi 28 juillet – Simon Pierre Gauthier, maintenant détenteur du maillot vert Desjardins, remporte la victoire de la septième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

C’est un doublé pour l’équipe Garneau Québecor, Gauthier est suivi de son coéquipier Olivier Brisebois. Alexandre Nadeau (Fantino Mondello) obtient la troisième position.

Simon-Pierre Gauthier de l’équipe Garneau-Québecor a signé la première victoire de sa carrière dans la catégorie Pro-élite lorsqu’il a triomphé lors de la septième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

«On a fait un bon travail d’équipe, la stratégie était bonne et nous étions en supériorité numérique dans l’échappée,» mentionne le vainqueur.

IMG_6089

Alexandre Nadeau était pour sa part bien fier de sa troisième position.

«Je me suis battu extrêmement fort, mais les jeunes ont remporté la victoire» a mentionné le détenteur de la troisième marche avec le sourire. «C’est un premier podium pour notre équipe cette année, je suis très content »

Pour les résultats cumulatifs : Simon Lambert Lemay conserve le maillot jaune des Mardis cyclistes, Pier André Côté conserve le maillot rouge Specialized Quilicot, Jason Lowndes a le maillot noir de SGC et Jeremie Fontanaud a le maillot orange de Bijouterie Jean-Guy Aubry.

Dans les autres épreuves de la soirée, Kirsty Lay (SAS Mazda) médaillée d’or sur piste poursuite pour l’équipe canadienne aux Panaméricains 2015 a terminée première pour la coupe féminine. Chez les cadets hommes, Charles Étienne Chrétien (Amos) monte sur la première marche du podium. Chez les minimes, Jérôme Courtemanche (Espoirs Laval-Primeau vélo) et Iris Gabelier (CCB-Ultime Vélo) remportent la première position.

Le directeur général, Joseph «Tino» Rossi a espoir que le record du taux de participation soit battu cette année. Aujourd’hui 124 participants ont été enregistrés alors que le record depuis les trente-huit années a été calculé à cent vingt-neuf personnes.

La huitième étape de cette série de 10 courses de type critérium aura lieu mardi le 4 août toujours dans les rues de Lachine. Un total de 24 000$ en bourses est en enjeu dans les diverses catégories.

Sarah Benoit-Labelle, Les Mardis cyclistes de Lachine

L’équipe Vélo Sélect veut faire mieux aux Mardis cyclistes de Lachine

IMG_4181Le lundi 20 juillet 2015– Le président de l’équipe Vélo Sélect, Czeslaw Lukaszewicz, surnommé «Luka», est heureux de la pause accordée aux athlètes entre les sixième et septième étapes des Mardis cyclistes de Lachine, pause qui aura lieu ce mardi 21 juillet.

Il sait que ses cyclistes peuvent faire mieux d’ici la fin de la saison.

Selon lui, ces jours de congé vont aider son équipe à modifier sa stratégie. S’il estime que des aspects peuvent être améliorés en vue des quatre courses finales, il a tout de même pris le temps d’indiquer qu’il était ravi de voir son ancien protégé, Benjamin Martel, monter sur la troisième marche du podium lors de la plus récente épreuve (14 juillet).

Lors de la sixième étape, Martel a tout juste été devancé par le professionnel réputé Guillaume Boivin (Optum/Kelly) et par Jean-Michel Lachance (Indépendant-RP).

«Benjamin (Martel) a couru avec nous depuis le depuis de cette édition des Mardis Cyclistes, mais d’un commun accord, nous avons accepté de le libérer pour qu’il puisse performer avec une autre organisation, a expliqué le Polonais d’origine. Nous pensions que c’était la meilleure façon pour lui de progresser. »

La performance n’a donc pas été attribuée à la formation Vélo Sélect.

Mouvements de personnel

Il faut dire que ce n’est pas une édition facile pour les représentants du magasin de vélo installé à Châteauguay. Mathieu Jeannes, qui était leur sprinteur, a signé un contrat professionnel avec une équipe américaine pour laquelle il court actuellement en Chine. En plus du Breton, le Québécois Étienne Moreau, qui portait les couleurs de Vélo Sélect, a dû se désister pour des raisons personnelles.

«Les départs de Jeannes et Moreau nous font mal. Ils étaient de gros noms pour notre équipe, a confié Lukaszewicz, une figure bien connue du cyclisme au Québec. C’est pourquoi nous éprouvons des difficultés à réaliser des podiums, car aucun de nos cyclistes actuels n’est un sprinteur.»

Avec la pause bien méritée pour les athlètes, Lukaszewicz compte en profiter pour continuer de motiver sa troupe tout en réalisant les objectifs fixés par l’équipe.

«Ces journées de congé vont nous aider à nous préparer en vue des échappées des prochaines courses.  Pour ce qui est de nos buts, nous voulons prouver que nos troupes sont de calibre, c’est pourquoi nous voulons recruter des coureurs et obtenir de nouvelles commandites pour l’an prochain», a conclu l’homme âgé de 51 ans, jadis deuxième au monde avec ses coéquipiers en Pologne.

La septième épreuve aura lieu le mardi 28 juillet prochain, toujours dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. Les courses sont gratuites pour tous.

Amélie Delobel, Les Mardis cyclistes de Lachine

Camille Primeau raconte sa victoire de mardi

Camille Primeau, du club Espoirs Laval/Primeau Vélo, a triomphé chez les Minimes lors de la sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine. Camille a le vélo dans ses gênes puisque son arrière grand-papa a eu la première boutique de réparation de bicyclettes de l’Est de Montréal en 1928, puis son grand-père André, un personnage très connu et très aimé au Québec, a fondé Primeau Vélo avec ses frères. Aujourd’hui c’est le fils d’André (et donc père de Camille) qui assume la relève et la direction des magasins réputés de Laval et Brossard. Du vélo, on en mange chez les Primeau! L’équipe médias des Mardis cyclistes lui a posé quelques questions.

Question : Camille, comment t’es-tu sentie en franchissant le fil d’arrivée mardi dernier (14 juillet)?

J’étais surprise d’avoir gagné parce que je ne suis pas une sprinteuse. Mais, je savais que ce soir-là, la première position du critérium allait être disputée au sprint final alors je me suis sentie très confiante. Et ça a marché! Ça faisait quelques temps que je n’étais pas montée sur la première marche  du podium. Cette victoire m’a donc permis de reprendre confiance en moi.

Q. Ce n’était donc pas ta première victoire?

Aux Mardis de Lachine, oui, mais je suis montée sur la première marche du podium à d’autres reprises comme dans les courses locales et les Coupe Québec. C’est toujours aussi excitant de gagner une compétition car tous les efforts que tu as fournis dans tes entraînements et dans ta course sont récompensés par la première position.

Q. Est-ce que c’est une belle sensation de savoir que plein de monde nous regarde pendant les courses aux Mardis de Lachine?

Oh oui! C’est une très belle sensation parce que les gens viennent nous voir. Ils savent que nous représentons la relève du vélo. On se sent donc importantes aux yeux de plusieurs personnes.

Est-ce que les filles se félicitent entre elles?

On se félicite toujours après parce qu’on s’entraide durant la course. Les trois filles qui ont accès au podium le mérite habituellement  parce qu’elles ont bien pris leurs relais, bien participé, bien réagi lors des attaques, etc.

Q. Donc, il y a aussi de la camaraderie entre les participantes?

Oui. Même si nous sommes plusieurs filles de différents clubs, nous avons quand même une très belle relation d’amitié. Je crois que c’est important car le vélo n’est pas seulement fait pour se garder en forme ou pour performer, c’est aussi un sport qui nous rassemble, nous, les jeunes.

Camille Prim